Tag Archive for manioc

Buñuelos de Yuca y Queso

Buñuelos


Pays : Nicaragua Nicaragua   |    Portions : 8   |    Préparation : 10 min    |    Cuisson : 10 min


 

Voici une petite douceur provenant du Nicaragua. Les buñuelos sont de petits beignets de manioc frits nappés d’un sirop de cannelle. C’est facile à faire et tout simplement divin.

 

Les ingrédients


1/2 racine de manioc râpés
Fromage cheddar blanc mi-fort râpé (même quantité que le manioc
1/2 tasse de sucre
1/2 tasse d’eau
1 bâton de cannelle
Le jus d’une demi-lime
Huile d’arachide

Préparation


1. Préparez le sirop. Prenez une petite casserole. Ajoutez le sucre, l’eau et le bâton de cannelle. Portez à ébullition et retirer. Ajoutez le jus de lime, mélangez et laissez refroidir sur le comptoir.

2. Mélangez le manioc et le fromage râpé. Façonner de petites boules et réserver.

3. Faites chauffer de l’huile dans une friteuse.

4. Faites frire les buñuelos. Pas trop à la fois. Lorsqu’ils sont bien dorés, les retirer et déposer sur du papier absorbant.

5. Déposez les buñuelos tièdes dans un e assiette et napper de sirop à la cannelle.

Déguster.

Maru we-llham

Maru-we-llham | MauritaniePays : Mauritanie Mauritanie | savourezlemonde.com
Portions : 6
Préparation : 10 min
Cuisson : 45 min

 

 

 
 

 

Qui ne craque pas pour un bon repas avec du riz, de la viande et des légumes. Combiné tout ça et vous obtenez le Maru we-llham. Une recette de riz à la viande très populaire en Mauritanie. Ce qui m’a plu dans cette recette est l’ajout de la moutarde de Dijon. Ce petit “plus” apporte une belle rondeur et une intensité subtile en bouche. De plus en plus, je constate que la cuisson du riz, dans plusieurs pays, se fait à même le bouillon ayant servi à cuire la viande et les légumes. Cette technique est très intéressante. Vous le constaterez par vous même avec cette recette.

 

Les ingrédients


750 g de poitrine de poulet coupée en petit cube
5 tasses de bouillon de boeuf
2 tasses de riz
2 gros oignons ciselés
2 gousses d’ail hachées
2 petits piments oiseau
1/2 chou vert
2 carottes
1 aubergine
1 branche de manioc
1 feuille de laurier
4 c. à soupe de moutarde forte (Dijon)
1 c. à soupe de pâte de tomate
Huile
Beurre
Sel
Poivre

Préparation


1. Couper grossièrement le chou, les carottes, le manioc et l’aubergine. Réserver.

2. Chauffer un peu d’huile et de beurre dans une cocotte. Faites dorer les cubes de poulet. Ajouter ensuite la moutarde, la pâte de tomate, la feuille de laurier, les piments, l’oignon et l’ail. Assaisonner et cuire environ 5 minutes.

3. Verser le bouillon de boeuf et les légumes. Laisser mijoter jusqu’à ce que les légumes soient cuits.

4. Retirer les légumes du bouillon et réserver. Ne pas retirer le poulet.

5. Ajouter le riz, couvrir et laisser mijoter environ 15 à 20 minutes à feu doux.

6. Lorsque le riz est prêt, rectifier l’assaisonnement. C’est prêt.

Servir le riz à la viande et les légumes séparément. Bon appétit.

Cachupa

CachupaPays : Cap-Vert Cap-Vert
Portions : 8
Préparation : 1 h
Marinade : 12 h
Cuisson : 3 h

 

 

 

 

Bon, le jour est venu ou je dois préparer un petit plat du Cap-Vert. La recherche est rapide et le Cachupa semble se démarquer des autres recettes cap-verdiennes. Cool, ce ragoût coloré semble délicieux. Mon choix est fait, je passe à l’action.

Ouin ! J’ai un peu sous-estimé le temps de réalisation du Cachupa. La marinade, l’hydratation du maïs et des haricots, le temps de cuisson, etc. C’est un peu long. Bref, je me suis engagé, je continue. J’espère simplement que le résultat sera à la hauteur de mes attentes !

Après quelques heures en cuisine, le verdict tombe… c’est bon !
Gouteux, légèrement piquant, débordant de légumes et d’haricot, le Cachupa est un plat qui réchauffe assurément les coeurs. Outre la saucisse, cette recette ne contient pas d’épices. Les ingrédients apportent les touches sucrées, salées, amères nécessaires à l’équilibre du plat. Les saveurs sont à l’état brutes. C’est ce qui rend ce plat si authentique et intéressant.

 

Les ingrédients


1 gros poulet coupé en 8
750 g gutchido (maïs sec)
500 g haricots blancs secs
450 g de lard salé avec viande coupé en dé
350 g de saucisse (coupée en rondelle) de votre choix. Idéalement bien relevée
4 grosses tomates coupées en dé
2 grosses pommes de terre coupées en dé
1 grosse patate douce coupée en dé
1 racine de manioc coupée en dé (facultatif)
1 banane plantain verte coupée en rondelle
3 carottes coupées en rondelle
3 poivrons (rouge, vert et jaune) coupés en carré
1 chou moyen coupé en lanière
2 gros oignons émincés
6 gousses d’ail haché
3 piments forts émincés
3 c. à soupe de pâte de tomate
Huile
Vinaigre blanc
Jus d’une lime
Sel
Poivre

Préparation


1. Faites tremper, séparément, le maïs et les haricots dans l’eau environ 12 h.

2. Ajouter dans un bol le lard salé, le poulet, l’équivalent de 2 gousses d’ail haché, un peu de vinaigre et le jus de lime. Assaisonner légèrement, car le lard contient déjà beaucoup de sel. Mélanger, couvrir d’une pellicule plastique et mettre au frigo environ 12 h.

3. Prenez une grosse cocotte, ajoutez le maïs, les piments forts et l’équivalent de 2 gousses d’ail haché. Couvrir d’eau et cuire à feu moyen environ 2 h. Ajouter de l’eau au besoin. Le maïs doit toujours est couvert. Lorsque le maïs est tendre, ajouter les haricots et le manioc. Poursuivre la cuisson à feu doux.

4. Ajoutez un peu d’huile dans une poêle et faites revenir le poulet et le lard salé à feu vif quelques minutes. Ajouter ensuite les saucisses. Terminer en ajoutant la pâte de tomate, l’oignon, les poivrons,les tomates et le restant d’ail. Mélanger. Transférer le tout dans la grosse cocotte contenant le maïs. Mélanger et laisser mijoter environ 30 minutes. Ajouter un peu d’eau au besoin.

5. Ajouter le chou, les pommes de terre, la patate douce,les carottes et les bananes plantains. Mélanger, rectifier l’assaisonnement et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que les légumes soient tendres.

Servir.

Calalou Béninois

Calalou BéninoisPays : Bénin Bénin
Portions : 6
Préparation : 20 min
Cuisson : 3 h

 

 

 
 

 

Plat national du Bénin, le calalou a su traverser les frontières au fil du temps. Ce repas populaire composé essentiellement de viande braisée, d’okra et de feuilles vertes, est consommé régulièrement au Bénin, dans les Caraïbes et les Antilles.

Préparer le calalou… c’est simple et surtout abordable. Le respect de la matière première est le mot d’ordre du calalou. Ça goûte la viande, l’oignon et les feuilles vertes. Il n’y a pas abondance d’épice. Seulement un assaisonnement de base. Les saveurs sont brutes, agréables et authentiques. L’ajout du piment vient relever ce plat et réchauffe parfaitement le corps.

 

Les ingrédients


1 kg de viande à braisé coupé en cube (boeuf, agneau, chèvre ou poulet).
750 g ou plus de feuilles vertes (épinard, feuille de manioc, feuille de bette)
3 oignons hachés
250 g d’okra coupé en rondelle
75 g de crevettes séchées
3 oignons émincés finement
3 piments verts
Huile de palme ou de maïs
Eau
Sel
Poivre

Préparation


1. Chauffez un peu d’huile dans une cocotte et faites colorer les cubes de viandes.

2. Ajouter les oignons, les crevettes séchées et les piments. Mélanger et couvrir d’eau. Laisser mijoter environ 2 h. La viande doit se défaire facilement à la fourchette.

3. Ajouter les feuilles vertes, l’okra et assaisonner. Soyez généreux sur la verdure. C’est le secret.

4. Laisser mijoter à feu doux environ 30 à 45 min. Rectifier l’assaisonnement au besoin.

Servir avec du riz et des bananes plantain.