Archive for Vietnam

Soupe Tonkinoise "home made"

Soupe tonkinoise | Vietnam | savourezlemonde.comPays: Vietnam Vietnam
Portion : Un gros bol
Cuisson : Très longue

 

 

 

 

 

Mes amis, comme je vous l’ai déjà dit, j’ai un amour inconditionnel pour la soupe tonkinoise. Pour moi, c’est la meilleure soupe au monde. Je me suis même rendu au Vietnam pour en manger. J’en boufferai tous les jours. Mon frère et moi avons comme défi de percer les mystères de la tonkinoise. Nous avons plusieurs essais à notre actif et à chaque fois nous nous disons “Ouin, ce n’est pas tout à fait ça, mais on approche”. Malgré les revers consécutifs, nous avons persévéré. Samedi dernier, mine de rien, mon “Bro” m’a reçu à souper et sans crier gare, il m’a offert sa toute dernière soupe tonkinoise. j’ai goûté et je lui ai dit “Câl”/$%?% de Tab/$$%?, tu l’as!, tu as réussi !”. Le bouillon était parfait. Une belle rondeur, débordant de saveur, équilibré, salé à souhait.

Après tant d’années, mon frère a finalement réussi à percer les mystères de la tonki. Le défi maintenant est de… refaire le bouillon 😉

Félicitation “Bro” tu es le meilleur.

PS : En passant, cette photo est ma deuxième portion. La viande peu esthétique dans le bol est un ajout de ma part. Mon frère n’endosse pas ce geste 😉 La première portion contenait de beau morceaux de boeuf juteux ayant mijotés des heures dans le bouillon. Hummmmm !

Du serpent s.v.p.

Benoit Leclerc. Dégustation de serpent.
Pays: Vietnam Vietnam
Ville : Hanoi
Village : Lê Mât

 

 

 

 

Impossible de quitter Hanoi sans manger du serpent. Heureusement pour nous, Lê Mât, un village à quelques minutes du centre d’Hanoi, se spécialise justement dans la préparation des reptiles.

Bon ben…. go! Nous sommes parties en taxi vers le village en question. Pas si simple de trouver l’endroit, mais, nous y sommes. À ma grande surprise, le resto est “clean” et très correct. On nous explique le déroulement du service. Nous devons choisir un beau serpent bien vigoureux. Ensuite, c’est assez morbide. Il sacrifie la bête sous nos yeux en prenant bien soin de récupérer le coeur, la vésicule biliaire et le sang. Le sang et le contenu de la vésicule sont ensuite mélangés à de l’alcool de riz. Nous observons quelques instants au nettoyage du serpent et nous montons à la terrasse nous assoir à notre table.

Wow ! Le coeur encore tout chaud et débordant d’énergie nous attend dans une belle petite assiette. Selon le rituel, nous devons manger le coeur et boire le sang. Bon ben… go! Nous procédons. Plus de peur que de mal. Le goût de l’alcool de riz prend le dessus sur tout. Ensuite, les serveurs nous apportent notre serpent préparé en 10 plats différents. La peau, les os, les abats, la viande, etc. Rien n’est perdu. Il manque seulement la tête. Cette dernière n’est pas offerte aux clients.

Sincèrement, c’était bon. Un dîner copieux avec une bonne dose d’adrénaline. Le tout accompagné de bonnes bières. L’endroit est “Cool” et paisible. Je vous le recommande fortement.

De plus, dans ce village, il est possible de bouffer du chien et du chat. Niet, pas pour moi

"Brand" douteux…

FCUKPays : Vietnam
Ville : Ho Chi Minh city
Lieu : Saigon Center

 
 
Humm ! Je trouve le logo de la boutique “French Connection UK” un peu bizarre. Il y a truc qui cloche. Le “C” je crois…

Poisson à oreille d’éléphant frit

Poisson à oreille d'éléphantPays : Vietnam Vietnam
Région : Delta du Mékong
Village : Binh Hoa Phuoc
Lieu : Ferme de M. Muoi Huong

 

Après quelques heures passées sur le delta du Mékong, nous avons troqué le bateau à moteur pour une petite chaloupe afin de naviguer dans les arroyos. Cette petite balade en bateau nous a menés à la ferme de M. Muoi Huong, dans le petit village de Binh Hoa Phuoc, pour le dîner. Aussitôt arrivés, nous avons été accueillis avec d’excellentes bières fraîches.

Quelques minutes plus tard, nous avons reçu ce magnifique spécimen sur notre table. Un poisson à oreille d’éléphant bien frit avec ses écailles. Légèrement assaisonné, ils nous restaient qu’à détacher directement les morceaux de poissons avec nos baguettes et tremper le tout dans une sauce de poisson bien relevé. Trop bon !!!

Nous avons terminé le repas avec quelques bières et un énorme python sur les épaules pour quelques photos. Pourquoi pas 😉

Congee

CongeePays : Vietnam Vietnam
Ville : Hanoi
Lieu : Somerset Hotel

 

Bonne année 2012 tout le monde ! Je vous souhaite sincèrement une superbe année débordante de santé, de sérénité et de belle découverte culinaire… bien sûr 😉

Je reprends du service après une escapade au Vietnam et quelques jours de congé pour le temps des fêtes. Après mon escale à Séoul, j’ai repris l’avion vers Hanoi. Trente-deux heures plus tard, je suis finalement arrivé à l’hôtel à 23h. Une bonne douche et dodo. Après 6 heures de sommeil, j’ai faim. Je me dirige vers le resto. Heureuse surprise. Moi qui n’ai pas la dent sucrée, je suis comblé. Le menu du petit déjeuner me propose de la Phở (soupe vietnamienne), du congee, des légumes sautés, du riz, du curry, des fruits frais, etc. Bordel, je suis au paradis !

J’accroche un plat de congee. J’ai jamais goûté ça. Le congee est une bouillie de riz agrémenté de condiment. Il existe une multitude de recettes. Ma bouillie préférée est celle au poulet avec des morceaux de poulet, de l’oignon vert, du basilic, de l’ail frit avec un peu de sauce piquante. On retrouve du congee partout en Asie.

Pour moi, c’est le petit déjeuner parfait. C’est complet, nutritif, santé et très simple à préparer. Le gruau peut prendre le bord… lol. Pour réussir votre congee, c’est facile. Cuire 1 tasse de riz long de qualité, dans 10 tasses de bouillon de poulet clair. Laissez mijoter 6h durant. N’hésitez pas à écraser une peu le riz pendant la cuisson. Le résultat doit ressembler à une soupe blanchâtre plus ou moins épaisse. Assaisonner au goût et ajouter des morceaux de poulet et ce que vous désirez.

Tout simple, tout bon.

Snake wine

Snake winePays : Vietnam  Vietnam
Appréciation : 1/10
Producteur : Aucune idée
Taux alcool : Aucune idée
Format(s) : Environ 200 ml

 

Récemment, lors d’un souper d’amis, mon frère est débarqué avec une jolie bouteille de vin qui sortait un peu de l’ordinaire ! Du “Snake wine”. Une bouteille qu’il a rapportée du Vietnam.

Plusieurs pays, tels que la Chine, Taïwan, le Vietnam, etc. produisent ce type de vin. Selon les croyances, cette boisson aurait des vertus aphrodisiaque et médicinale. Certaines bouteilles contiennent des Cobras, des scorpions ou autres types de bestioles. Vous n’avez qu’à choisir la bouteille qui règlera vos petits  “Bobo”

Ne restait plus qu’à choisir des cobayes dans notre groupe d’amis pour valider la véracité de la chose. Nous avons ciblé ceux qui semblaient ne pas être au sommet de leur forme. Je me suis également porté volontaire. Erreur….

Au goût, ce vin n’est vraiment pas bon. c’est du vin de riz. Aucune robe, aucun tanin. L’alcool domine en maître. Ça goûte l’alcool frelaté. À noter, les saveurs du cobra sont bien présentes. Ce qui donne une belle pointe de cuir.

Les problèmes arrivent quelques minutes plus tard, nous avons tous eu des nausées et certains ont été vraiment malades. Pour ma part, mon rythme cardiaque s’est accéléré considérablement et j’ai eu des problèmes de vision….

Ben nooooon !!! lol. Pensez-vous vraiment que nous allions goûter ce vin !!! Jamais de la vie. Il y a un cobra dans la bouteille. Même si le venin est, en théorie, neutralisé par l’éthanol, je n’aurais jamais trempé mes lèvres dans cette boisson.

Soit dit en passant, le “Snake wine” est l’une des boissons les plus achetées par les touristes en Asie. Davantage un objet de curiosité. Effectivement, cette bouteille nous a fait jaser pas mal lors de notre soirée.

Chè ba mau ( 3 couleurs)

Chè ba mauPays : Vietnam vietnam flag
Portions : 1
Préparation : 1 min

 

 

 

 

 
Ceux qui me connaisse le savent bien, c’est impossible pour moi de terminer un repas Vietnamien sans prendre un Chè ba mau ( 3 couleurs ). C’est rafraîchissant et nutritif. Un peu sucré, mais bon…

La plupart du monde trouve cette boisson peu invitante. Les petits trucs verts gélatineux et la purée jaune n’inspirent pas confiance. Détrompez-vous, il n’y a rien de bizarre dans le Chè ba mau. C’est une boisson composée essentiellement de fèves, de gélatine verte et de lait coco. That’s it.
 

Les ingrédients


2 c. à soupe de haricots rouges ( red kidney beans)
2 c. à soupe de haricots jaunes mungo
1/3 à 1/2 tasse de lait de coco
1 sachet de préparation d’Agar-Agar
Colorant alimentaire vert
Sucre
Eau
Glaçons

Préparation


1. Préparer de l’eau sucrée. Dissoudre 1 part de sucre dans 2 parts d’eau bouillante. Refroidir au frigo.

2. Selon les indications, versez le sachet d’agar-agar dans l’eau bouillante et ajoutez du colorant vert. Bien mélanger et verser sur une plaque à biscuit. Mettre au frigo.

3. Lorsque l’agar-agar est bien figé, sortir la plaque et faire des petites lanières ou des petits cubes.

4. Écraser les haricots jaunes égouttés.

5. Ajouter dans l’ordre, les haricots rouges égouttés, les haricots jaune écrasé, une petite poignée de cube ou de lanière de gélatine, 2 ou 3 glaçons, le lait de coco et 1/3 de tasse d’eau sucrés.

Chè ba mau

Voilà.

Mythe ou réalité

Chien rôtie VietnamPays : Vietnam Vietnam
Portions : Ça dépend du toutou…
Préparation : Selon la photo, il me semble laqué

Et bien oui, c’est une réalité. Certaines parties du monde consomment de la viande canine pour différentes raisons. Cette photo a été prise par mon frère lors d’un voyage au Vietnam. Tout comme moi, il avait entendu parler de cette pratique et il a été en mesure de valider sur place la véracité de la chose. Comme la plupart du monde, j’ai vraiment été déstabilisé lorsque j’ai vu l’image. En Amérique du Nord, je parle pour moi, notre rapport avec les chiens est fort et très émotif. Il ne m’est jamais venu à l’esprit de percevoir un chien comme un beau rôti. Par contre, ce rapport entre l’homme et le chien n’est pas le même selon les cultures.

Afficher une photo semblable soulève inévitablement des débats houleux et philosophiques. J’ai lu des commentaires incroyables sur des sites où l’ont affichaient des photos similaires. J’ai hésité longtemps avant de diffuser la mienne. Je l’ai quand même fait, car c’est une réalité qui existe et qui est bien enracinée dans certaines cultures. Cependant, il ne faut pas généraliser. Il y a des pratiques culinaires marginales dans toutes les cultures. Même au Canada. Je pense entre autres aux testicules de boeuf frits pendant la période du Stampede à Calgary, les entrées d’escargots, le castor, la dégustation du coeur d’orignal encore chaud par les chasseurs, etc.

Ceci étant dit, l’objectif de mon blogue est de sortir des paradigmes en découvrant des arômes, des techniques et des pratiques culinaires authentiques provenant de partout. Qu’elles soient socialement acceptables ou marginales. Sans toutefois tomber dans le mauvais goût et le sensationnalisme. La cuisine avant garde, les restos à 800 $ le couvert, le ” glamour ” associé à la cuisine moderne, ça ne m’intéresse pas. Je cherche d’abords et avant tout les explosions saveurs et les recettes réalisées au quotidien par les gens.