Archive for États-Unis

Trinidad Scorpion Butch Taylor

Trinidad Scorpion Butch TaylorPays : États-Unis États-Unis
État: Floride
 

Belle expérience gustative hier. Un collègue de travail a apporté un petit sachet de Trinidad Scorpion Butch Taylor en poudre. Selon l’échelle Scoville, ce piment atteint 1 463 700 Scoville. Le plus fort de l’univers. Après notre dîner, nous avons procédé à la dégustation. Quand tu ne connaît pas la force d’un piment, il faut y aller tranquille lors du premier essai. Inutile de faire le courageux, tu vas en payer le prix c’est sûr et tu vas avoir l’air d’un imbécile avec la face rouge et la bave qui coule. Ont ne voulaient pas ça. Nous avons procédé avec la crainte au coeur. Armés de nos cure-dents, nous avons à peine récupéré quelques particules.

Outre sa forme, le Trinidad Scorpion Butch Taylor porte bien son nom. C’est un furtif. On ne le sent pas venir. Les premières sensations arrivent après 5 seconde environs. Son attaque est vive et sa force intense. La progression de la douleur est rapide et constante. Les tissus buccaux touchés par la poudre de piment ont été sensibles environ 15 minutes après l’assaut. Comparable à une brûlure d’allumette. C’est très ciblé. Pour ce premier test, je n’ai pas dénoté de saveur particulière. J’étais trop concentré sur les effets physiques.

Trente minutes plus tard, nous avons fait un deuxième test. Les doses ont augmenté légèrement, outch !!!! C’est vraiment fort. Une chance que nous avions des petits “cups” de crème à café.

En résumé, ce piment est dangereux pour l’espèce humaine. Le seul avantage est de pouvoir utiliser quelques molécules pour obtenir un effet intense. Donc, une petite quantité peut te servir longtemps. Une économie d’échelle à long terme. Petit soit-il, si grand est son effet.

Flying Mouflan

Flying MouflanPays : États-Unis États-Unis
Appréciation : 9,5/10
Brasseur : Tröegs
Style : Barley Wine
Taux alcool : 9,3 %
Format(s) : 22 oz

 

Première fois que j’attaque la “Barley Wine” de la brasserie Tröegs. J’ai déjà dégusté leur “Pale Ale”, leur “Imperial Amber – Nugget Nectar” et leur “Perpetual IPA”. En résumé, leurs produits sont irréprochables. Donc, mes attentes envers la “Flying Mouflan” étaient assez hautes.

Au nez, on sent bien les variantes des houblons Chinook et Simcoe. C’est bien floral. Ajouter à cela, les pointes puissantes de malt, de chocolat et de sucre. Vraiment bien balancé.

Buccalement parlant, la “Flying Mouflan” s’amusera avec vos papilles sans retenue. C’est une explosion de riches saveurs de céréale, de chocolat, de caramel et de houblon. C’est bien rond avec une finale bien amer. Divin.

Sah’tea

SahteaPays : États-Unis États-Unis
Appréciation : 6,0/10
Brasseur : Dogfish Head
Style : Traditional Ale
Taux alcool : 9 %
Format(s) : 500 ml

 

Mis à part leurs productions régulières, Dogfish Head est aussi reconnu pour leur innovation et leur production de bières exclusives qui sortent vraiment de l’ordinaire. La Sah’tea est l’une d’elles.

Cette bière brassée avec du seigle, des baies de genièvre, du thé noir, de la cardamome, de la cannelle, du gingembre, du clou de girofle et du poivre noir ne laisse personne indifférent. Pour ma part, je n’ai pas vraiment aimé. Trop parfumé à mon goût. Les saveurs du thé chai sont intenses et dominantes. C’est une belle expérience, mais ce n’est pas ma tasse de thé.

Visuellement cette “Traditional Ale” a une belle couleur dorée un peu voilée avec un léger collet.

Au nez, nous savons rapidement que nous allons déguster une bière pas comme les autres. Les arômes épicés de cannelle, gingembre, genièvre et de girofle explosent littéralement. Ça cache tout le reste.

En bouche, c’est…. étrange. Un mélange de bière et de thé chai. Les épices apportent une fraîcheur mentholée en bouche. C’est bizarre. Mentalement, il y a un “clash”, une distorsion. Encore une fois, en bouche, les épices dominent en maître.

C’est un bel exercice de style qui nous amène complètement ailleurs. J’apprécie cette innovation, mais je ne crois pas que cette bière mérite les 96 % qui lui sont attribués sur “Ratebeer”.

Hercules Double IPA

Hercules Double IPAPays : États-Unis États-Unis
Appréciation : 9,5/10
Style : Imperial Double IPA
Taux alcool : 10 %
Format(s) : 750 ml

 

Voici une Imperial Double IPA la mieux cotée au monde. Ceux qui prétendent que nos voisins du sud n’ont pas de bonne bières, détrompez-vous. Les meilleures bières que j’ai bues jusqu’à maintenant proviennent des États-Unis. Le milieu brassicole américain connait un essor fulgurant depuis quelques années et certains produits qui en découlent sont exceptionnels.

La Hercules Double IPA de la brasserie Great Divide est l’une de ces bières remarquables. Comme vous le savez, les IPA sont mes bières favorites et celle-ci a comblé mes attentes haut la main. En ce qui me concerne, c’est la première fois que je dégustais une bière de Great Divide. Je crois que ce ne sera pas la dernière

Allez, on se verse un verre de cette beauté. La couleur est cuivrée avec généreux collet. Belle effervescence.

Au nez, la Hercules Double IPA est magnifiquement houblonnée. Du houblon, du houblon et encore du houblon. Le malt est aussi bien présent, mais le côté floral du houblon, avec ses pointes d’agrumes et de fruits,détrône tout.

Tout comme le volet nasal , le houblon est omniprésent en bouche. Du début jusqu’à la fin. Ce n’est pas juste amer, les saveurs du houblon et du malt sont aussi présentes et très bien balancées. De plus, une pointe de noisette nous surprend à la toute fin. Je n’ai pas eu l’impression de boire une bière à 10 % d’alcool. C’est quand même assez mince en bouche pour une Double IPA.

En résumé, magnifique ! À boire absolument.

Sierra Nevada – Pale Ale

Sierra Nevada Pale AlePays : États-Unis États-Unis
Appréciation : 9,0/10
Style : American Pale Ale
Taux alcool : 5,6 %
Format(s) : 355 ml

 

Non, mais, boire une Sierra Nevada Pale Ale assis en face du “Flat Iron” ça n’a pas de prix. Je dois dire que la Sierra Nevada Pale Ale est mon tout premier coup de coeur. C’est elle qui m’a donné le goût de brasser de la bière. En buvant cette “Pale Ale”, j’ai compris les subtilités et les nuances du houblon. Aujourd’hui, il existe plusieurs variétés de houblon. Cependant, quelques essences sont de vraie “Star” comme le houblon “Casacade” idolâtré pour ses arômes d’agrumes et de fruits, les houblons “Magnum” et “Perle” pour leurs propriétés amérisants et aromatiques.

Heureusement pour nous, la Sierra Nevada Pale Ale est brassée avec ces 3 variétés de houblons. Le résultat fait en sorte qu’elle est toujours l’une des Pale Ale les mieux classées sur Rate Beer.

Visuellement, cette bière est bien ambrée, limpide offrant un généreux collet.

Au nez, vous l’aurez deviné, c’est bien floral. On sent les pointes d’agrumes et de fruit propre au houblon Cascade.

En bouche, une bonne dose d’amertume agresse vos papilles. Les saveurs du malt sont bien présentes et apportent une rondeur en bouche. Une longue finale aromatique bien équilibrée vous fera sourire de bonheur.

Je suis vendu…

Rattle N Hum NYC

Rattle N HumPays : États-Unis États-Unis
Ville : New York
Adresse : 14 East, 33 Rd. St.

Voici un bel endroit à New York où tu peux relaxer et prendre quelques “Craft beer”. À deux pas de l’Empire State Building, le Rattle N Hum vous offre une quarantaine de bières en fût et quelques “Cask Ale”.

Après une longue journée de marche, nous nous sommes arrêtés, vers 18h au Rattle N Hum, question de nous hydrater un peu. Aucune affluence à cette heure. Une oasis de paix dans cette ville chaotique. L’endroit aux décors rustique n’est pas très grand et l’odeur de la bière est bien présente.

Après quelques bières, nous sommes repartis vers Times Square. Je dois avouer que New York est vraiment “Hot” avec quelques bières… lol. Les lumières et les grattes-ciel nous semblent plus intense tout d’un coup 😉

Chili Dog (Street food – NYC)

Chili dogPays : États-Unis États-Unis
Ville :New York

Non, mais, c’est tu pas beau ça ! Un Chili Dog prit dans un “Stands” à Hot Dog en plein coeur de Manhattan. Je dois avouer que j’avais beaucoup d’attente envers le “Chili Dog”. Je l’avais imaginé avec une bonne louche de Chili généreux et bien relevé, un trait de moutarde et des petits oignons ciselés. Comme vous pouvez le constater, je n’ai pas eu le “Chili Dog” de mes rêves. Pour 4$, j’ai reçu un tout petit pain agrémenté d’une saucisse industrielle et d’une ligne de colle de Chili. Aucun morceau de viande. Juste de la colle de Chili. J’ai retourné mon “Chili Dog” à l’envers et rien n’est tombé. De la vraie magie… “Wow” !

J’ai tout de même attaqué cette chose. En trois bouchées, s’en était fait. Ça goûtait le Chili. Par contre, la texture était vraiment horrible. Une belle aventure. Je suis tout simplement tombé sur le mauvais “Stands”. Je vais réessayer un de ses 4.

Ayant quelques recettes de Chili en poche, je me promets de faire des “Chili Dog” bientôt, je ne peux assurément pas faire pire. Histoire à suivre…

 

Knish (Street food – NYC)

KnishPays : États-Unis États-Unis
Ville : New York

Contrairement à Montréal, le “Street food” est omniprésent à New York. Plusieurs “Stands” ambulants jonchent les trottoirs et vous offrent une panoplie de petites merveilles, parfois un peu graisseuses, à petit prix.
Les kiosques de nourriture sont une institution dans cette ville. Elles font partie du paysage urbain. Les odeurs et le dynamisme créés autour des “Stands” sont nécessaires au bien-être mental de la population 😉 Du “comfort food” en pleine rue. C’est tu pas beau ça !!! lol.

Bref, je me suis attardé à deux trois de ces “Stands” pour bouffer un peu de “trash food”. Mon premier choix s’est arrêté sur un “Knish”. Un petit beignet de purée pomme de terre frite d’origine juive. On en retrouve partout à Manhattan. Une vraie institution. La recette est assez simple, de la pomme de terre, des oignons, du persil, des oeufs et quelques épices. On réduit le tout en purée, on fait des petits beignets et on fait frire. Celui que j’ai mangé était bon, mais pas assez assaisonné à mon goût. De plus, le goût de la vieille huile était un peu désagréable.

Par contre, il y a d’excellents restos pour déguster des “Knish” dont le Yonah Schimmel. Je vous conseille de débuter par ce resto avant les “Stands” 😉

 

Summer Ale

Summer AlePays : États-Unis États-Unis
Appréciation : 6,0/10
Style : Blond Ale
Taux alcool : 4,39 %
Format(s) : 355 ml

 

De retour de New York… Bordel que cette ville est intense ! En attendant de faire le ménage de mes photos et de vous présenter tout ça, voici mon “post” sur la Summer Ale achetée au marché “Eataly” tout juste à côté du “Flat Iron” et pas trop loin de l’Empire State Building.

Cette “Blond Ale” de Long Island est sympathique, mais sans plus. Comme son nom le dit, c’est vraiment une bière d’été légère.

Visuellement, la Summer Ale est bien blonde avec une jolie teinte ambrée. Pas trop de collet.

Au nez, le malt et la levure dominent avec quelques pointes d’agrumes. Rien de très fort.

En bouche, un seul mot me vient en tête… aérien et rafraîchissant. Tout est léger du début jusqu’à la fin. Aucune rondeur. On goûte bien le malt et la levure. Une bière commerciale finalement.

Allez, je vous souhaite une bonne journée 😉

Small Batch : 471 series IPA

Small Batch : 471 series IPAPays : États-Unis États-Unis
Appréciation : 9,0/10
Style : Double IPA
Taux alcool : 9,2 %
Format(s) : 750 ml

 

Non, mais, y en a tu des bonnes bières aux USA ! C’est complètement fou.  Pour ma part, c’est la première fois que je dégustais une bière de la brasserie Breckenridge (Denver, Colorado). Je n’est pas été déçu. Une “Double IPA” aromatique, bien houblonnée avec du caractère. Directement dans mes cordes.

À l’oeil, la Small Batch IPA dévoile une robe d’une couleur jaune légèrement ambrée avec un léger collet.

Au nez, on remarque facilement les arômes très floraux du Simcoe et du Chinook. Les pointes d’agrumes et de sapinage sont omniprésentes et vraiment agréables.

En bouche, c’est encore une fois une explosion de saveurs. Du houblon à fond et une super belle amertume. Le goût du  malt est bien présent et apporte un bel équilibre. Malgré tout, pour ce type de bière, la Small Batch IPA est assez douce en bouche avec une belle finale amère.

J’ai bien aimé.